Un conte lumineux

Lorsque la vie a été trop cruelle, on se bâtit une carapace de protection.  Le dépaysement, le détachement, un cynisme cultivé servent à maintenait une distance prudente entre soi et les autres. C’est le cas de l’originale héroïne du court et délicieux roman de Marie-Catherine Daniel. Une jeune française a trouvé un poste de comptable dans un supermarché de La Réunion, à des milliers de kilomètres de la Métropole où elle a laissé des souvenirs douloureux. Elle observe son nouvel environnement avec une froide et perspicace ironie. L’autre personnage principal de l’ouvrage est un petit chien errant, galeux et un tantinet naïf, qui, ayant perdu sa meute, se cherche une famille à quatre ou à deux pattes. Le récit est fait en alternance du point de vue de l’un et de l’autre et ce tour de force est parfaitement réussi. Le monde vu, flairé et interprété par le chien est plausible à souhait. Le gentil animal jette son dévolu sur la jeune comptable et, avec l’aide d’une petite chatte, fait fondre l’armure d’indifférence dont elle s’était revêtue. Elle renaît à l’ouverture vers les autres, à l’amitié, à la tendresse.

Marie-Catherine Daniel écrit dans un style alerte. Elle réussit à croquer les gens et les choses en quelques traits de plume, à peindre une atmosphère en un mot. Peut-être certains personnages secondaires auraient-il gagnés à être un pu moins sommairement esquissés. Mais le chien introduit un élément de merveilleux dans le roman qui devient un conte, un conte optimiste, tendre, lumineux, qui fait chaud au cœur.

(Marie-Catherine Daniel, Rose-thé et gris-souris, Les Roses bleues, 2013)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s